About Osamu Tezuka (1928 - 1989) added by Mirsky on Dec 7, 2009   

Also known as...

There is not any known alias for this author.

Étiquettes

Bande Dessinée (13), Science-fiction (1)

Derniers sujets sur le forum

Aucun sujet.

Biography

By Mirsky on Dec 7, 2009

Biographie

Ceci est un extrait d'article paru en 1992 à l'occasion du festival de Corbeil-Essonne

L'une des racines profondes du développement du dessin animé au Japon réside dans un traditionnel engouement pour la bande dessinée. Une passion qui est loin d'être réservée aux seuls enfants ; il n'est pas rare du tout de voir dans le métro de Tokyo, des adultes cravatés et costumés, apparemment cadres dans leur entreprise, dévorer avec passion une bande dessinée épaisse comme un bottin de téléphone. Au Japon, il y a des mangas pour tous, hommes et femmes de tous les milieux sociaux, enfants et adolescents, chacun connait le type de mangas qui lui est destiné. Leur prix excessivement bas les rendent accessibles a tous. Certaines de ces bandes dessinées se vendent à 5 millions d'exemplaires en une semaine, ce qui représente un tiers de toutes les publications hebdomadaires au Japon.

L'un des créateurs de bandes dessinées les plus célèbres fut Osamu Tezuka, véritable pionnier dans le domaine de la bande dessinée mais aussi dans celui du dessin animé. Dans le secteur de la bande dessinée, il fut d'abord reconnu en 1947 par une de ses premières œuvres La nouvelle île au trésor. Auparavant la création en bande dessinée avait assuré son développement grâce à de courtes satires politiques. Osamu Tezuka a introduit l'utilisation de techniques de ''zoom'', de ''panoramique'' ainsi qu'une certaine forme d'expression de la rapidité. Il a ainsi créé un nouveau type de BD, les ''bandes dessinées à histoires''. Ses œuvres suivantes Metropolis, Le monde perdu, Le royaume de la jungle et aussi plus tard L'oiseau de feu, Bouddha, Black Jack peuvent être considérées comme le véritable début d'une culture par l'image au Japon. Tout au long de sa vie il dessina environ cent cinquante mille pages de BD, créa plus de mille personnages au sein de sept mille histoires différentes. Osamu Tezuka développa en premier lieu des personnages qui eurent une grande notoriété à la télévision comme Astroboy, le plus célèbre de tous ou le lion Léo qui symbolisaient la justice. Fortement influencé par Walt Disney, Osamu Tezuka amenait ainsi, pour la première fois au Japon, un dessin animé sur les écrans de télévision en 1963, Le royaume de la jungle et Le chevalier au ruban vont plus tard s'ajouter à Astroboy dans les premières émissions de télévisions. Il utilisa ensuite des personnages plus ironiques et plus satiriques (Goutte 1965) pour enfin passer au stade de dessin animé sans stéréotypes.

Osamu Tezuka traitait la nature comme une part de la vie globale de la terre. Il avait une certaine idée de la réincarnation et de la continuité de la vie comme une chaine (une notion très asiatique), idée qui transparait un peu dans Les quatre musiciens de Brêmes (1984) mais plus encore dans La légende de la forêt (1987) long métrage inachevé (il manque les deux parties centrales) qui est probablement l'une de ses oeuvres la plus aboutie dans la forme et la plus personnelle dans le contenu du dessin animé. Une expression très personnelle que l'on sentait déjà poindre dans les courts métrages antérieurs, Tableaux d'une exposition (1966), Sirène (1969), Jumping (1985). Il essayait alors d'exprimer sa créativité personnelle à l'extérieur des contraintes du système télévisuel. Il créa alors une société indépendante grâce aux revenus financiers dégagés par ses productions antérieures. Ce sont ces films là qui remporteront des prix internationaux comme Le royaume de la Jungle à Zagreb en 1984, Pièces détachées en 1985 à Hiroshima.

Ce qui ressort le plus dans les œuvres de Tezuka c'est une volonté affirmée de combattre la guerre en présentant, en particulier, le conflit de la seconde guerre mondiale comme une absurdité qui auto-détruit l'humanité, ceci apparait clairement dans les œuvres personnelles qu'il a réalisées, beaucoup moins chez ceux qui se sont inspirés de ses dessins.

De nombreux autres dessinateurs ont repris les dessins de Tezuka pour réaliser leurs propres films comme Unico (1977), Le retour de Yamataro (1978), Le chat vert (1983),Le garçon de la pluie (1983) ou Course dans le vent (1985). La plupart des metteurs en scène de ces films avaient en général collaboré avec lui sur d'autres films... Osamu Tezuka contrôlait alors attentivement les conditions de production mises en œuvre mais il laissait une assez grande liberté d'adaptation a ses collaborateurs. Il restait aussi attentionné à la mise en place du story board, à l'utilisation des dessins au montage. l'influence de Tezuka s'est ainsi étendue vers de nombreux autres sociétés de production[...]

source : bedetheque.com

Bibliography


Vous n'avez pas trouvé le livre que vous cherchiez pour cet auteur ? Affinibook vous invite à vous connecter pour pouvoir l'ajouter