« Poil de carotte », Chapitre 39 - Coup de Théâtre   

Chapitre 39 - Coup de Théâtre

Scène Première

Madame Lepic : Où vas-tu ?

Poil de Carotte : « Il a mis sa cravate neuve et craché sur ses souliers à les noyer »

Je vais me promener avec papa.

Madame Lepic : Je te défends d’y aller, tu m’entends ? Sans ça… « Sa main droite recule comme pour prendre son élan. »

Poil de Carotte, bas : Compris.

 

Scène II

Poil de Carotte : En méditation près de l’horloge.

Qu’est-ce que je veux, moi ? Éviter les calottes. Papa m’en donne moins que maman. J’ai fait le calcul. Tant pire pour lui !

 

Scène III

Monsieur Lepic : Il chérit Poil de Carotte, mais ne s’en occupe jamais, toujours courant la prétentaine pour affaires. Allons ! partons.

Poil de Carotte : Non, mon papa.

Monsieur Lepic : Comment, non ? Tu ne veux pas venir ?

Poil de Carotte : Oh ! si ! mais je ne peux pas.

Monsieur Lepic : Explique-toi. Qu’est-ce qu’il y a ?

Poil de Carotte : Y a rien, mais je reste. Monsieur Lepic : Ah ! oui ! encore une de tes lubies. Que petit animal tu fais ! On ne sait par quelle oreille te prendre. Tu veux, tu ne veux plus. Reste, mon ami, et pleurniche à ton aise.

 

Scène IV

Madame Lepic : Elle a toujours la précaution d’écouter aux portes, pour mieux entendre.

Pauvre chéri ! Cajoleuse, elle lui passe la main dans les cheveux et les tire. Le voilà tout en larmes, parce que son père… Elle regarde en dessous M. Lepic… voudrait l’emmener malgré lui. Ce n’est pas ta mère qui te tourmenterait avec cette cruauté. Les Lepic père et mère se tournent le dos.

 

Scène V

Poil de Carotte : Au fond d’un placard. Dans sa bouche, deux doigts ; dans son nez, un seul.

Tout le monde ne peut pas être orphelin.