« Call me », IX   

IX

- Virgil je vous présente Milos une connaissance de New York qui s’est égaré dans le même train que nous aujourd’hui, mentit Eva sans l’ombre d’une hésitation.

- Vraiment ? fit Virgil qui planta son regard dans celui de Milos quelques secondes de trop.

- Enchanté, articula Milos se disant que Virgil avait du voler de tels yeux à un barracuda.

- Qu’est ce qui vous amène à Boston Milos ? s’enquit Virgil.

Milos se tourna vers Eva et nota son esquisse de sourire formant une moue délicieusement espiègle.  

- Une affaire que je souhaite tirer au clair.

- Dans quel genre d’affaires êtes-vous ?  poursuivit machinalement Virgil.

- Alors Virgil que pensez-vous de mon  projet de performance ?  intervint Eva qui visiblement ne souhaitait pas mettre Milos dans une situation trop inconfortable.

Virgil laissa trainer son regard encore quelques instants sur le visage de Milos comme pour s’en imprégner.

- Ma chère Eva, vos idées sont fascinantes et je meurs d’envie de les voir se concrétiser.  Je viens de faire quelques arrangements et si tout se passe comme je le souhaite vous serez en mesure d’exécuter votre nouvelle performance dans une trentaine d’heures.

Eva incrédule, resta bouche bée. Même dans ses rêves les plus fous elle n’avait pas imaginé pouvoir poursuivre sa carrière de danseuse indépendante aussi rapidement et dans de telles conditions. Elle pensait devoir passer des années à travailler dans des productions mineures tout en cherchant les moyens de mettre sur pieds l’infrastructure nécessaire à l’organisation d’un ballet fusionnel.  Et voilà Virgil, surgit de nulle part qui lui offrait son rêve sur un plateau.  

- Virgil, mais comment ? Je n’arrive pas à le croire !

- Dans quelques minutes nous arriverons à Boston où mes équipes nous attendent pour nous conduire sur le lieu de la performance.

- Où ! s’exclama Eva qui avait mille questions à poser et pour qui l’excitation avait aboli toute rationalité.  

- Je souhaiterais que notre prochaine destination reste une surprise, mais afin que vous puissiez vous préparer mentalement je peux vous donner un indice.

- Virgil je vous en prie ! gémit Eva comme une petite fille capricieuse.

- La performance aura lieu au bord d’un océan.

- Mais pour les équipements, la scène, le public, ma préparation. Soudain toutes les contraintes matériels de la performance se bousculaient dans la tête d’Eva sans compter le trac immense de se lancer dans une telle aventure dans un délai si bref.  

- Toute la logistique sera prête. Ne vous en faites pas. Vous avez simplement à vous concentrer sur l’essence de votre art.  

Virgil et Eva échangèrent quelques instants, le mécène essayant de canaliser l’explosion d’enthousiasme de l’artiste. Puis ils se souvinrent de la présence de Milos qui buvait leurs paroles silencieusement, distillant une foule d’informations pour tenter de leur donner un sens. Au fil de la discussion entre Eva et Virgil, Milos commençait à comprendre la nature de leur relation, mais il ne parvenait toujours pas à saisir quel était son rôle.

Eva considéra Milos. Il était une énigme qu’elle n’avait pas encore résolue. La priorité était désormais la performance, mais elle trouverait surement un moment pour une conversation privée avec lui.

- Je souhaiterai que Milos nous accompagne, lança Eva à l’attention des deux hommes.  

- Ai-je vraiment le choix ? répondit Milos en plongeant son regard dans celui d’Eva à la recherche de réponses.

- C’est donc oui, conclu Eva en se tournant vers Virgil, mimant la diva autoritaire qui ne saurait tolérer un refus.  

 - Vos désirs sont des ordres Eva, fit un Virgil faussement servile tandis qu’il jeta à Milos un regard qui lui noua l’estomac.