VI

Au cours des dernières semaines l’équipe d’investigation privée mise sur pied par Hector avait considérablement progressé. Les circonstances de la mort de Jason devenaient beaucoup plus claires.

La découverte progressive de l’odieuse réalité était un véritable supplice pour Hector. Chaque information nouvelle qui levait un pan de mystère était un coup de poignard supplémentaire dans le cœur du père meurtri.

Le rapport de l’analyse médicale approfondie était sans appel : Jason était mort d’un infarctus du myocarde provoqué par une sur-stimulation d’origine exogène. D’infimes traces de nano-implants ne laissaient pas de doutes sur l’appartenance de Jason au monde des Feelers que découvrait Hector de la manière la plus terrible.  

Les enquêteurs, ne laissant rien au hasard, avaient identifiés la provenance des implants. Ils avaient été fabriqués par des laboratoires clandestins qui se procuraient les composants de bases sur le marché noir lui-même alimenté de manière totalement illicite par les usines de fabrication qui écoulait ainsi leurs stocks d’invendus. Usines de fabrication qui étaient le fleuron de l’empire d’Hector.

A la culpabilité ne n’avoir pas su empêcher son fils de devenir accro aux XtremVibes, s’ajoutait celle d’avoir contribué indirectement à sa déchéance tragique.

Il regrettait presque de s’être lancé dans cette recherche de la vérité, le mensonge et le déni étant tellement plus confortables.  Mais la douleur était trop forte et il fallait l’apaiser par la souffrance des coupables.

Les fabricants d’implants étaient des entités trop impersonnelles. Hector avait besoin d’exercer sa vengeance sur un autre être humain et les VJ étaient la cible parfaite.  Il fallait trouver le VJ qui avait conduit Jason à sa dernière transe.

Hector avait utilisé son réseau d’influence dans tous les milieux, fait jouer ses relations, tordu des bras, graissé des pates, utiliser ses meilleurs limiers, dépensé sans compter et il avait trouvé.  

La phase d’investigation terminée, Hector avait déclenché la phase action qui devait le conduire vers l’ultime étape tant attendue de l’exécution.